Lycanthrope

 Le lycanthrope est un humain affligé de la maladie de lycanthropie. Il est capable de prendre la forme d’un type d’animal et d’invoquer 1 ou 2 membres de cette espèce, qui le rejoindront au bout d1d4 rounds. Un lycanthrope ne porte jamais d’armure car cela pourrait gêner son changement de forme. L’herbe-aux-loups constitue une protection efficace : l’utilisateur effectue un test de SAG contre la VOL du loup-garou ; si le test réussit, le loup-garou s’enfuit pendant 1 tour. Une fois tué, un lycanthrope prend sa forme humaine. Les chevaux et certains autres animaux peuvent détecter les lycanthropes à proximité ; dans ce cas, ils s’emballeront ou feront preuve de nervosité.

 Formes de lycanthropie

 Quand un lycanthrope est sous forme humaine, il peut partager certaines caractéristiques subtiles avec l’animal auquel il est lié : oreilles plus larges pour les rats-garous, « marques de naissances » rayées pour les tigres-garous, etc. Un lycanthrope sous forme animale peut uniquement communiquer avec des animaux de son espèce ; il ne peut parler aucun langage humain. De plus, sous cette forme, le lycanthrope est immunisé contre les armes normales ; seules les armes enchantées ou en argent ,ainsi que les sorts, peuvent l’affecter.

 La maladie

 La victime d’un lycanthrope est contaminée lorsqu’elle a perdu 50% ou plus de ses points de vie. Au bout de 2d6 jours, la victime deviendra elle-même un lycanthrope du même type que son agresseur. Pendant cette période, elle manifestera des signes de la transformation, en développant les caractéristiques évoquées plus haut. Seul un humain peut devenir lycanthrope ; les demi-humains et autres humanoïdes peuvent contracter la maladie mais meurent au bout de 2d6 jours au lieu de devenir lycanthropes.

 La maladie peut également être héritée : lorsqu’un enfant atteint sa puberté, il a 50% de chance de devenir un lycanthrope si un de ses parents est lycanthrope, et 100% si ses deux parents sont lycanthropes. Si les deux parents ne sont pas des lycanthropes du même type, la forme de l’enfant sera déterminée aléatoirement parmi les types des parents. Un sort de délivrance de maladie lancé par un clerc peut soigner une lycanthropie contractée.